Info

Loading...

samedi 6 décembre 2014

Maya Kamaty - Santié Papang (2014)

Si vous ne connaissez pas encore la réunionnaise Maya Kamaty, je pense que cela ne va pas durer.  Son premier album Santié Papang fraichement sorti en octobre dernier propose de jolies balades avec un subtil mélange de folk et de soul. Sauf deux titres en français, Maya chante en créole et nous conte des histoires réunionnaises parfois tristes, nostalgiques ou imaginaires. La magie opère grâce à sa voix mélodieuse et une ambiance musicale métissée de Maloya (musique et danse traditionnelle née dans la population esclave de l'Ile de La Réunion).  Les premières notes de ukulélé du premier titre "Ansanm" nous emmène dans le tourbillon du vent mauvais. Maya nous conte sa crainte des cyclones. "Écris-moi", nous propose un regard nostalgique sur les correspondances traditionnelles et nous impose un rythme créole entraînant. "Son Zié", titre à la fois grave (sur la violence conjugales) et plein d'espoir laisse place, selon moi, à la perle de l'album "Comme un refrain": une chanson d'amour tout en douceur agrémentée d'une très belle mélodie. Celle-ci laisse place à un rythme plus soutenu avec le titre "Santié Papang". "Mové Rèv", nous balade dans les cauchemars, "Ti Kok" raccourci les distances entre les gens qui s'aiment et "Ti Brine" propose une danse de la pluie. "Mazine", est une critique du manque de tolérance et du non respect de l'autre. Après l'interlude "indien", "Véli" nous conte l'histoire de l'étoile du berger sur fond de violons. "Dernié Viraz" titre un peu plus sophistiqué parle des ravages de l'alcool. "Pars" mélange le créole au français et "Zanfan" termine en berceuse cet album plein de poésie et de tendresse. Si vous aimez les histoires authentiques et que vous cherchez de quoi vous réchauffer en cette fin d'automne, ce premier album réussi de Maya Kamaty saura vous satisfaire sans aucun doute...  

Pour écouter entièrement l'album : http://www.deezer.com/partners/inrocks/?aid=8924743  
    

jeudi 2 octobre 2014

Adam Cohen - We Go Home (2014)

Une bien belle découverte de septembre dernier : le cinquième album d'Adam Cohen, fils du grand Leonard Cohen. "We Go Home" propose des titres folk voire pop qui mettent en avant une voix singulière. L'album commence en douceur par le titre "  Song of me and you". On fait connaissance avec la voix douce mais légèrement granuleuse d'Adam qui est secondé par des chœurs et accompagné par une musique très discrète (guitare acoustique, violons, percussions légères). Une belle introduction qui fait place au titre "Too Real", au rythme plus lent et lourd appuyé d'une voix plus grave. Le troisième morceau "We Go Home",  titre phare de l'album,  est un folk entraînant, entêtant et très bien arrangée. Un titre qui pourrait être sorti du répertoire du groupe Arcade Fire.  "Put Your Bags Down" assure la continuité avec des envolées légèrement plus rugueuses. Le titre "So Much To Learn" revient à un folk plus classique et "Uniform" plus engagé que les autres titres est vraisemblablement un clin d’œil au père..."Love Is", titre résolument plus pop enchaîne sur un mélange de folk et de soul avec"What King Of Woman". Avec "Fall Appart", Adam revient à une voix plus légère et un folk plus posé qui, et ce n'est que mon avis, correspond plus à son identité propre que les deux titres précédents. "Swear I Was There" et  "Boats" s'enchaînent dans le même esprit jusqu'au très doux "Turn Of the Sun" aux arrangements conçus pour vous faire frissonner ! Un titre que j’apprécie beaucoup vous l'aurez compris... "Don't Crack" et le dernier titre "The Great Pretenders" enfoncent le clou sur le fait qu'Adam ne se contente pas de rester dans le registre folklorique...Un album à découvrir, quelques titres à savourer et un artiste à suivre !

mercredi 13 août 2014

Angus & Julia Stone (2014)

Et voici le p'tit dernier d'Angus et Julia Stone qui commençait à se faire attendre...Après deux très bons albums, le frère et la sœur avaient mis fin à leur collaboration et s'étaient lancés dans des projets "solo". Leur retour inspiré et encouragé par Rick Rubin, producteur d'Adele, Red Hot Chili Peppers entre autres, semble être marqué par un vrai travail d'écriture commun. On sent véritablement la patte "Angus" et celle de "Julia"qui donne un album travaillé et maîtrisé du premier au dernier titre. Si on peut être nostalgique d'un petit manque de fraicheur sur certains titres, on ne peut qu'apprécier la maturité qui ce dégage de cet album assumé et finalement plus abouti. Après deux titres rock lancinants, on arrive au premier titre accrocheur de l'album "Grizzly Bear". Un titre léger un brin jazzy qui nous ferait imaginer la douceur d'un bord de mer. On enchaine sur un slow énergique " Heart Beats Slow" qui cette fois vous ferait danser sur le sable. On retrouve une douceur caractéristique dans le duo "Wherever You Are". Très jolie balade qui fait place au titre "Get Home": la  voix est un peu plus appuyée pour Angus et accompagnée par la voix légère de Julia. Julia reprend la main sur le titre suivant "Death Defying Acts" avec une ligne musicale qui ferait "presque" penser à un "Glory Box de Portishead". Le tourbillonnant "Little Whiskey" nous électrise un peu plus pour nous remettre à nouveau dans un duo "From the stalls" puis dans l'hypnotique "Other Things". L'aérien "Please you", le languissant "Main Street" et l'exalté "Crash and Burn" terminent cet album qui ne se révèle pas forcément à la première écoute mais qui a le mérite de tenir ses promesses... Si le duo s'éloigne du folk mélancolique qui a fait sa renommée, leur nouvelle collaboration plus musclée est plutôt réussie. Un album à découvrir et des artistes à suivre !  

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...