Info

Loading...

vendredi 10 juillet 2015

Aldous Harding - Aldous Harding (2014)

Heureusement que l'on peut compter sur la vigilance d'une passionnée de musique qui partage de nombreuses merveilles sur son blog "with music in my mind".
Oui je dois le dire, j'ai craqué pour cette artiste originaire de Nouvelle Zélande. Effectivement dès la première écoute on comprend que l'album qui propose 9 titres va nous devenir indispensable aux oreilles et surtout à l'âme... 
Aldous Harding propose un folk mélancolique profond porté par une voix douce et légère. A travers ses titres beaux en apparences qui cachent une certaine douleur, la voix d'Aldous vous rentre dans les viscères et touche forcément un point sensible.
Le premier titre "Stop your tears" ouvre à merveille l'album en toute simplicité et gravité. Arpèges appuyés à la guitare, voix légèrement triste à vous retrouver "underwater" en apnée. Magnifique.
Vous sortez la tête de l'eau et retrouvez une respiration plus arrangée avec " Hunter". La voix plus haute et plus légère s'accompagne d'une voix masculine. L'ensemble est doux mais l'arrière plan reste noir. "Two bitten hearts" une folk intimiste à la Will Oldam  vous berce, vous donne envie de fermer les yeux et de vous laisser étourdir par le dialogue entre la voix de la chanteuse et une scie musicale (ou theremin). Magnifique...(je l'ai déjà dit ? ah bon). 
"Titus Groan" vous réveille avec un violon en introduction. Les accords guitares y sont plus nerveux, et vous baladent habilement. On prendra d'ailleurs un peu plus connaissance avec l'accent de l'artiste qui roule les "r" naturellement. Avec "Beast" les accords sont plus pincés et rapides. On sent que l'artiste veut passer à autre chose rapidement... En effet, on arrive à ce que je trouve être la PERLE de l'album avec le titre " No Peace At All". La voix claire d'Aldous y est presque tremblante, les accords lents se déroulent comme une fatalité. Frisson assuré !
 "Merriweather" propose un country-folk plus traditionnel tout en douceur. "Small Bones Of Courage" revient à un titre guitare-voix simple où l'on se délecte encore de l'accent de la miss. "Titus Alone" reprise acoustique de "Titus Groan" en live pour clôturer l'album avec perfection.
Avec ce premier album Aldous Harding, montre l'étendue de son talent. On ressent à travers chacun de ces titres la sincérité de l'artiste émouvante et sans prétention aucune. Déjà à plus d'une dizaine d'écoute, je n'éprouve aucune lassitude à laisser tourner son album. Sous cette beauté apparente se cache sous chaque titres une grande puissance et une authenticité certaine. Je vous recommande grandement ce coup de cœur qui vous fera forcément frissonner à un moment donné. (à trouver ici : amazon)


   



   
 

dimanche 21 juin 2015

Flo Morrissey - Tomorow will be beautiful (2015)

Elle est londonienne et du haut de ses 20 ans la demoiselle vient de sortir son premier album folk "Tomorow will be beautiful". Encore une nouvelle jeune chanteuse, encore une sensation de "déjà-entendu" pourrait-on se résoudre à penser sans avoir écouter l'album...
A la première écoute, on reste dubitatif. On le concède, la voix de la chanteuse a quelque chose de particulier mais cette musique  intemporelle perturbe. Difficile parfois de suivre le fil conducteur et d’accrocher à la mélodie...Mais on se remet très vite l'album dans les oreilles car notre curiosité est bizarrement attisée....que l'on adhère ou non il faut bien l'admettre : Flo Morrissey propose un folk original très bien orchestré. La révélation arrive avec la troisième écoute...là on comprend que la londonienne possède l'art de nous envouter avec sa voix éthérée, onduleuse et chaleureuse. Le premier titre "Show me" débute par quelques notes à la guitare puis le chant apparaît accompagné d'un piano. On prend alors la mesure de toute la subtilité de la voix de Flo avec le refrain aux tonalités indiennes. "Pages of Gold" est peut-être le morceau le plus classique et surement le plus efficace pour accrocher les septiques. Il a été naturellement choisi pour être le premier single de l'artiste. "If You Can't Love This All Goes Away" débute par quelques touches de piano pour arriver à un refrain orchestré qui appuie la voix de la chanteuse d'une pureté à nous donner la chair de poule..."Betrayed" confirme la voix envoûtante de Flo qui offre là tout son potentiel. Frisson assuré pour ce titre qui sera mon coup de cœur ! "Sleeplessly Dreaming", une balade hors du temps qui se prolonge avec les titres suivants. On passe par le titre "Why" point haut de l'album au niveau orchestration. On termine avec "Tomorrow Will Be Beautiful" telle une petite boite à musique qui s'arrête. Au final, il faudra s'y reprendre à plusieurs fois pour se laisser imprégner avec plaisir par ce premier album et découvrir toute la richesse de la musique de Flo. Si le début de cet opus est prometteur, on regrette une suite un peu plus monotone. Une voix magnifique à écouter et à suivre ! 

Un album à écouter ici : Flo Morrissey

Mon titre préféré en acoustique :
 

    

Low Roar - O (2014)

Découvert depuis peu, le groupe islandais Low Roar a réveillé mes oreilles, mieux, il m'a donné le premier frisson  musical de l'année. Normal pour un groupe qui nous vient du froid ? Par forcément, car à la base le chanteur du groupe Ryan Karazija est originaire de Californie et faisait partie du groupe indie rock d'Oakland Audrye Sessions. Alors cet album "O" ? Eh bien d'abord il y a "the" titre ultime :  "Breath in" avec son souffle nordique qui vous enveloppe et vous transporte loin...loin...Frisson de plaisir ! On découvre alors la voix douce et planante de Ryan accompagnée de chœurs, violons et guitares dans une ambiance atmosphérique envoutante. A la fin du titre on laisse corps et âme sombrer dans un tourbillon de voix... On est déjà accroché par ce premier titre planant et on retrouvera cette ligne directrice tout au long de l'album, avec quelques moments plus vifs comme le deuxième titre " Easy Way Out". "Nobody Loves Me Like You"  balade romantique est suivie par 4 titres un peu plus sophistiqués pour retourner à un titre guitare-voix savoureux " In the morning" . On repart dans un tourbillon musical avec les très bons "Phantoms" et "Vampire  on My Fridge" puis avec un interlude plus qu'atmosphérique (Anything you need) et à nouveau un retour à la guitare-voix "Dreamer" magnifique. L'album se termine en douceur par le titre "Please don't stop". Oui on en redemande, et encore une fois, c'est une belle démonstration que l’Islande est un lieu qui inspire de nombreux groupes... 



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...